Le vinaigre blanc, un désherbant naturel et efficace contre les mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes sont un fléau pour les jardiniers, qui cherchent à les éliminer sans nuire à l’environnement. Parmi les solutions naturelles, le vinaigre blanc est souvent cité comme un désherbant efficace et écologique. Mais est-ce vraiment le cas ? Comment utiliser le vinaigre blanc pour tuer les mauvaises herbes ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette méthode ? Cet article vous apporte des éléments de réponse.

Quels sont les avantages et les inconvénients du vinaigre blanc pour éliminer les mauvaises herbes ?

Le vinaigre blanc agit comme un herbicide de contact

Le vinaigre blanc est un produit ménager courant, qui sert à nettoyer, désinfecter ou désodoriser. Il est composé principalement d’eau et d’acide acétique, qui lui confère son odeur caractéristique et son pouvoir décapant. C’est cet acide qui permet au vinaigre blanc d’agir comme un désherbant naturel. En effet, l’acide acétique dessèche les plantes en décomposant les membranes cellulaires des feuilles et des tiges. Les mauvaises herbes traitées au vinaigre blanc se flétrissent et meurent rapidement.

Le vinaigre blanc est un herbicide de contact, c’est-à-dire qu’il n’agit que sur les parties aériennes des plantes. Il ne pénètre pas dans les racines ni dans le sol. Il faut donc pulvériser le vinaigre blanc directement sur les mauvaises herbes à éliminer, en évitant de toucher les plantes que l’on souhaite conserver.

Le vinaigre blanc est efficace sur la plupart des mauvaises herbes

Le vinaigre blanc peut tuer la plupart des mauvaises herbes annuelles, c’est-à-dire celles qui se développent et meurent en une seule saison. Il s’agit par exemple du pissenlit, du liseron, du chiendent ou de la renouée. Le vinaigre blanc est également efficace sur certaines mauvaises herbes vivaces, c’est-à-dire celles qui repoussent chaque année à partir de leurs racines. Il s’agit par exemple du trèfle, du plantain ou de la mousse.

A lire :   5 astuces pour allumer facilement son barbecue

Toutefois, le vinaigre blanc n’est pas efficace sur toutes les mauvaises herbes vivaces, notamment celles qui ont des racines profondes ou traçantes. Il s’agit par exemple du chardon, de la ronce ou du lierre. Pour ces plantes, il faudra répéter l’application de vinaigre blanc plusieurs fois ou utiliser une autre méthode.

Comment utiliser le vinaigre blanc pour tuer les mauvaises herbes ?

La concentration de vinaigre blanc correspond au pourcentage d’acide acétique qu’il contient. Plus la concentration est élevée, plus le vinaigre blanc est puissant et efficace comme désherbant. Le vinaigre blanc que l’on trouve dans le commerce a généralement une concentration de 5 % ou 8 %. Il peut être utilisé pur ou dilué dans de l’eau, selon la résistance des mauvaises herbes à traiter.

Pour les mauvaises herbes annuelles ou peu résistantes, il suffit d’utiliser du vinaigre blanc à 5 % pur ou dilué à 50 % dans de l’eau. Pour les mauvaises herbes vivaces ou plus résistantes, il faut utiliser du vinaigre blanc à 8 % pur ou dilué à 25 % dans de l’eau.

Il existe également du vinaigre horticole, qui a une concentration de 10 % à 20 %. Il est plus efficace que le vinaigre blanc, mais aussi plus corrosif et plus dangereux. Il faut donc le manipuler avec précaution, en portant des gants, des lunettes et un masque. Il faut également le diluer dans de l’eau avant de l’utiliser, selon les indications du fabricant.

Comment préparer un désherbant avec du vinaigre blanc et du sel ?

Pour renforcer l’efficacité du vinaigre blanc comme désherbant, on peut lui ajouter du sel. Le sel va en effet empêcher les mauvaises herbes de repousser en stérilisant le sol. Il faut toutefois être prudent avec le sel, car il peut aussi nuire aux plantes que l’on souhaite garder et à la vie du sol. Il faut donc réserver cette méthode aux zones où l’on ne veut plus rien faire pousser, comme les allées, les terrasses ou les bordures.

A lire :   Comment choisir un barbecue ? Guide et conseils

Pour préparer un désherbant avec du vinaigre blanc et du sel, il faut mélanger :

• 1 litre de vinaigre blanc à 8 % ;

• 100 g de gros sel ;

• 1 cuillère à soupe de liquide vaisselle.

Le liquide vaisselle va permettre au mélange d’adhérer mieux aux feuilles des mauvaises herbes. Il faut verser le mélange dans un pulvérisateur et l’appliquer sur les mauvaises herbes à éliminer. Il faut éviter de pulvériser le mélange sur les plantes que l’on souhaite conserver ou sur le sol nu.

Quand pulvériser le vinaigre blanc sur les mauvaises herbes ?

Il faut pulvériser le vinaigre blanc sur les mauvaises herbes par temps sec et ensoleillé, de préférence le matin. En effet, l’humidité et la pluie peuvent diluer et réduire l’effet du vinaigre blanc. Le soleil va quant à lui accentuer l’action desséchante du vinaigre blanc sur les plantes. Il faut pulvériser le vinaigre blanc sur les mauvaises herbes en couvrant bien toutes les parties aériennes des plantes. Il faut éviter de pulvériser le vinaigre blanc sur le sol ou sur les plantes que l’on souhaite conserver, car il peut les brûler ou les endommager. Il faut renouveler l’opération si nécessaire, jusqu’à ce que les mauvaises herbes soient complètement mortes. Il faut attendre quelques jours entre chaque application, pour laisser le temps au vinaigre blanc d’agir.

Conclusion

Le vinaigre blanc est un produit naturel et économique, qui peut être utilisé comme désherbant dans le jardin. Il permet de tuer les mauvaises herbes en les desséchant, grâce à son acidité. Il est efficace sur la plupart des mauvaises herbes annuelles ou vivaces, à condition de choisir la bonne concentration et de respecter les règles d’utilisation. Le vinaigre blanc est un désherbant écologique, qui ne pollue pas le sol ni l’eau. Il faut toutefois l’utiliser avec précaution, car il peut aussi nuire aux plantes que l’on souhaite garder et à la vie du sol. Il faut donc le réserver aux zones où l’on ne veut plus rien faire pousser, ou l’associer à d’autres méthodes de désherbage naturelles.