Quels sont les avantages et inconvénients de l’eau de pluie pour votre piscine ?

La pluie est un phénomène naturel qui peut avoir des conséquences sur la qualité de l’eau de votre piscine. En effet, l’eau de pluie n’est pas pure et peut apporter des polluants, des algues et des bactéries dans votre bassin. Elle peut aussi modifier les paramètres chimiques de l’eau, comme le pH ou le taux de désinfectant. Il est donc important de connaître les effets de la pluie sur la piscine et les gestes à adopter pour préserver la propreté et la sécurité de votre eau. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment l’eau de pluie affecte la piscine, dans quelle proportion, quels sont ses avantages et ses inconvénients, et comment réagir en cas de pluie. Nous allons aussi vous donner des conseils pour utiliser l’eau de pluie pour ajuster le niveau d’eau de votre piscine, remplir votre piscine gratuitement avec de l’eau de pluie, et vous baigner lorsqu’il pleut.

Quel est l’impact de l’eau de pluie sur la piscine ?

Lorsqu’il pleut, l’eau de pluie se mélange à l’eau de votre piscine et modifie sa composition. L’eau de pluie n’est pas neutre: elle contient des éléments dissous dans l’air, comme le dioxyde de carbone, les oxydes d’azote ou de soufre, ou encore les poussières. Elle peut aussi transporter des débris végétaux ou animaux, comme des feuilles, des insectes ou des algues. Ces éléments vont influencer la qualité de l’eau de votre piscine, en termes de limpidité, d’équilibre chimique et de désinfection.

La dilution des produits chimiques

L’eau de pluie va augmenter le volume d’eau de votre piscine et donc diluer les produits chimiques que vous avez ajoutés pour maintenir son équilibre. Par exemple, le pH, le TAC (Titre Alcalimétrique Complet), le TH (Titre Hydrotimétrique), le stabilisant ou le désinfectant vont diminuer proportionnellement à la quantité d’eau apportée par la pluie. Cela peut entraîner un déséquilibre de l’eau et favoriser le développement des algues ou des bactéries.

L’acidité de l’eau de pluie

L’eau de pluie est généralement acide, c’est-à-dire qu’elle a un pH inférieur à 7. Cela est dû à la dissolution du dioxyde de carbone dans l’eau, qui forme de l’acide carbonique, mais aussi à la présence d’autres gaz polluants dans l’atmosphère, comme les oxydes d’azote ou de soufre, qui forment des acides nitrique ou sulfurique. L’acidité de l’eau de pluie varie selon les régions et les saisons, mais elle est souvent comprise entre 5 et 6. Lorsque l’eau de pluie se mélange à l’eau de votre piscine, elle va faire baisser son pH et rendre l’eau plus corrosive pour les équipements et plus irritante pour la peau et les yeux.

La pollution organique

L’eau de pluie peut aussi apporter des éléments organiques dans votre piscine, comme des débris végétaux ou animaux. Ces éléments vont se décomposer dans l’eau et consommer une partie du désinfectant présent dans le bassin. Ils vont aussi nourrir les algues ou les bactéries qui peuvent se développer dans l’eau. Ces micro-organismes vont alors troubler l’eau, la colorer en vert ou en brun, et dégager des odeurs désagréables. Ils peuvent aussi représenter un risque sanitaire pour les baigneurs, en provoquant des infections cutanées, des irritations ou des allergies.

A lire :   Comment choisir sa piscine ? 10 conseils importants

Quelle proportion d’eau de pluie dans la piscine ?

La quantité d’eau de pluie qui se déverse dans votre piscine dépend de la surface de votre bassin, de la durée et de l’intensité de la pluie, et du niveau d’eau initial de votre piscine. On peut estimer qu’une pluie moyenne de 30 mm, c’est-à-dire 30 litres par mètre carré, va augmenter le volume d’eau de votre piscine d’environ 2%. Par exemple, si votre piscine fait 10 mètres sur 5 mètres et contient 50 mètres cubes d’eau, une pluie de 30 mm va ajouter 1 mètre cube d’eau, soit 2% du volume total. Si la pluie est plus forte ou plus longue, la proportion d’eau de pluie sera plus importante.

Quels sont les avantages de l’eau de pluie ?

L’eau de pluie n’a pas que des effets négatifs sur votre piscine. Elle peut aussi présenter certains avantages, notamment pour réduire la concentration de certains produits chimiques qui peuvent être nuisibles à l’équilibre de l’eau ou à la santé des baigneurs.

La diminution du calcium

L’eau de pluie est une eau douce, c’est-à-dire qu’elle contient peu de sels minéraux dissous, comme le calcium ou le magnésium. Lorsqu’elle se mélange à l’eau de votre piscine, elle va donc diluer ces sels minéraux et faire baisser le TH (Titre Hydrotimétrique) de l’eau. Le TH mesure la dureté de l’eau, c’est-à-dire sa teneur en calcium et en magnésium. Une eau trop dure peut provoquer des dépôts calcaires sur les parois, les équipements ou les accessoires de la piscine. Elle peut aussi rendre l’eau trouble et favoriser la formation d’algues calcaires. Il est donc recommandé de maintenir le TH entre 10 et 25°F (degrés français), soit entre 100 et 250 mg/L. L’eau de pluie peut donc aider à réduire le TH si celui-ci est trop élevé.

La diminution du stabilisant

L’eau de pluie peut aussi contribuer à diminuer le taux de stabilisant dans l’eau de votre piscine. Le stabilisant, ou acide cyanurique, est un produit qui protège le chlore du soleil et évite sa dégradation rapide. Il est présent dans certains produits chlorés, comme les galets ou les pastilles. Cependant, un taux de stabilisant trop élevé peut avoir l’effet inverse et bloquer l’action du chlore. Il peut aussi favoriser la formation de chloramines, des sous-produits du chlore qui sont responsables des odeurs désagréables et des irritations. Il est donc conseillé de maintenir le taux de stabilisant entre 20 et 50 mg/L. L’eau de pluie peut donc aider à réduire le taux de stabilisant si celui-ci est trop élevé.

Quels sont les inconvénients de l’eau de pluie ?

L’eau de pluie présente aussi des inconvénients pour votre piscine. Elle peut perturber l’équilibre chimique de l’eau, réduire son pouvoir désinfectant et favoriser le développement des algues et des bactéries.

La baisse du pH

L’eau de pluie est une eau acide, c’est-à-dire qu’elle a un pH inférieur à 7. Lorsqu’elle se mélange à l’eau de votre piscine, elle va faire baisser son pH et rendre l’eau plus corrosive pour les équipements et plus irritante pour la peau et les yeux. Le pH mesure l’acidité ou la basicité de l’eau. Il doit être compris entre 7 et 7,4 pour assurer un bon confort de baignade et une bonne efficacité du désinfectant. Une eau trop acide peut endommager les revêtements, les joints, les filtres ou les pompes de la piscine. Elle peut aussi provoquer des rougeurs, des démangeaisons ou des brûlures chez les baigneurs.

A lire :   Comment entretenir sa piscine efficacement ?

La baisse du désinfectant

L’eau de pluie va aussi diluer le désinfectant présent dans l’eau de votre piscine, qu’il s’agisse de chlore, de brome ou d’oxygène actif. Le désinfectant est indispensable pour éliminer les micro-organismes qui peuvent contaminer l’eau, comme les algues ou les bactéries. Il doit être maintenu à un niveau suffisant pour assurer une bonne qualité de l’eau et une bonne sécurité sanitaire. Le taux de désinfectant dépend du type de produit utilisé, mais il est généralement recommandé de le maintenir entre 1 et 3 mg/L. Une eau trop peu désinfectée peut favoriser le développement des algues ou des bactéries, qui vont troubler l’eau, la colorer et dégager des odeurs désagréables. Elles peuvent aussi représenter un risque sanitaire pour les baigneurs, en provoquant des infections cutanées, des irritations ou des allergies.

Comment réagir en cas de pluie ? 6 conseils

Si la pluie est faible et passagère, vous n’avez pas besoin de vous inquiéter pour votre piscine. Si l’eau de votre piscine est bien traitée, elle va retrouver son équilibre naturellement. La pluie n’aura qu’un effet momentané sur la qualité de l’eau attendez.

Sinon voici nos 6 conseils pour rétablir l’équilibre et la propreté de votre eau après une averse abondante :

Vérifier le niveau d’eau

Lorsqu’il pleut, le niveau d’eau de votre piscine va augmenter. Il est important de vérifier que le niveau d’eau ne dépasse pas le milieu du skimmer, qui est l’orifice par lequel l’eau est aspirée vers le système de filtration. Si le niveau d’eau est trop haut, il peut perturber le fonctionnement du skimmer et du filtre, et réduire l’efficacité de la filtration. Il peut aussi entraîner un débordement de l’eau hors du bassin, ce qui peut causer des dégâts autour de la piscine. Si le niveau d’eau est trop haut, il faut donc le baisser en utilisant une pompe ou un tuyau d’arrosage.

Vérifier le pH

Lorsqu’il pleut, le pH de l’eau de votre piscine va baisser. Il est important de vérifier que le pH reste compris entre 7 et 7,4, qui est la valeur idéale pour assurer un bon confort de baignade et une bonne efficacité du désinfectant. Si le pH est trop bas, il faut le remonter en utilisant un produit alcalinisant, comme du carbonate de sodium ou du bicarbonate de soude. Si le pH est trop haut, il faut le baisser en utilisant un produit acidifiant, comme de l’acide chlorhydrique ou du bisulfate de sodium.

Vérifier le désinfectant

Lorsqu’il pleut, le taux de désinfectant dans l’eau de votre piscine va diminuer. Il est important de vérifier que le taux de désinfectant reste suffisant pour éliminer les micro-organismes qui peuvent contaminer l’eau, comme les algues ou les bactéries. Le taux de désinfectant dépend du type de produit utilisé, mais il est généralement recommandé de le maintenir entre 1 et 3 mg/L. Si le taux de désinfectant est trop bas, il faut l’augmenter en utilisant le produit approprié, comme du chlore, du brome ou de l’oxygène actif. Si le taux de désinfectant est trop haut, il faut le diminuer en utilisant un produit neutralisant, comme du thiosulfate de sodium ou du bisulfite de sodium.

A lire :   Que faire quand le ph piscine trop bas ou trop haut ?

Nettoyer le bassin

Lorsqu’il pleut, des débris végétaux ou animaux peuvent tomber dans l’eau de votre piscine. Il est important de les retirer rapidement pour éviter qu’ils ne se décomposent dans l’eau et consomment une partie du désinfectant. Il faut donc utiliser une épuisette pour ramasser les feuilles, les insectes ou les algues qui flottent à la surface de l’eau. Il faut aussi utiliser un balai ou un robot pour nettoyer le fond et les parois du bassin, et éliminer les dépôts calcaires ou les taches éventuelles.

Filtrer l’eau

Lorsqu’il pleut, la filtration de l’eau de votre piscine est essentielle pour la rendre limpide et propre. Il faut donc faire fonctionner la pompe et le filtre pendant au moins 8 heures par jour, voire plus si l’eau est très sale. Il faut aussi vérifier que le filtre n’est pas encrassé ou colmaté, et le nettoyer ou le changer si nécessaire. Il faut aussi vérifier que les buses de refoulement sont bien orientées pour créer un mouvement d’eau dans le bassin, qui va favoriser la circulation et la filtration de l’eau.

Choquer l’eau

Lorsqu’il pleut, il peut être nécessaire de faire un traitement choc de l’eau de votre piscine, pour éliminer les micro-organismes qui peuvent se développer dans l’eau, comme les algues ou les bactéries. Le traitement choc consiste à augmenter fortement le taux de désinfectant dans l’eau pendant quelques heures, puis à le ramener à son niveau normal. Il faut donc utiliser un produit choc adapté au type de désinfectant utilisé, comme du chlore choc, du brome choc ou de l’oxygène actif choc. Il faut suivre les instructions du fabricant pour doser et appliquer le produit choc. Il faut aussi attendre que le taux de désinfectant soit redescendu à un niveau acceptable avant de se baigner.

Voici une vidéo qui résume nos conseils :

Peut-on remplir sa piscine gratuitement avec de l’eau de pluie ?

Remplir sa piscine avec de l’eau de pluie n’est pas une bonne idée si vous voulez économiser de l’argent ou protéger l’environnement. En effet, l’eau de pluie n’a pas le même équilibre chimique que l’eau de baignade, et il vous faudra beaucoup de temps et de produits de traitement pour le rétablir. Ces produits vont annuler le bénéfice que vous auriez fait en utilisant l’eau de pluie au lieu de l’eau du robinet.

En conclusion

L’eau de pluie dans votre piscine peut être considérée à la fois comme un allié et un ennemi en fonction de la manière dont vous gérez ses effets sur la qualité de l’eau de votre piscine. En mettant en œuvre les mesures préventives et les solutions mentionnées ci-dessus, vous pouvez minimiser ces effets et maintenir une eau de piscine propre et sûre pour la baignade.