Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur à l’automne ?

L’automne est une saison qui offre un spectacle magnifique aux amoureux de la nature. Les arbres se parent de couleurs chaudes, allant du jaune au rouge, en passant par l’orange et le brun. Mais pourquoi les feuilles changent-elles de couleur à l’automne ? Quels sont les mécanismes qui expliquent cette transformation ? Quels sont les facteurs qui influencent la diversité et l’intensité des couleurs ? Nous vous apportons des éléments de réponse dans cet article.

Voici pourquoi les feuilles changent de couleur l’automne

La chlorophylle

Pour comprendre pourquoi les feuilles changent de couleur à l’automne, il faut d’abord savoir comment les plantes se nourrissent. Les plantes sont capables de fabriquer leur propre matière organique à partir de l’eau, du dioxyde de carbone et de la lumière. Ce processus s’appelle la photosynthèse et il se déroule principalement dans les feuilles, grâce à un pigment vert appelé chlorophylle. La chlorophylle est responsable de la couleur verte des feuilles et elle permet aux plantes de capter l’énergie lumineuse.

Au printemps et en été, les jours sont longs et ensoleillés, ce qui favorise la photosynthèse et la production de chlorophylle. Les feuilles sont alors bien vertes et fournissent aux plantes l’énergie nécessaire à leur croissance.

À partir de septembre, les jours raccourcissent et les températures baissent, ce qui entraîne une diminution de la photosynthèse et du métabolisme des plantes. Les plantes entrent alors dans une phase de repos, appelée dormance, qui leur permet de résister au froid et au gel. Pour se préparer à l’hiver, les plantes cessent de produire de la chlorophylle et commencent à dégrader celle qui est présente dans les feuilles. La couleur verte disparaît progressivement et laisse apparaître d’autres pigments qui étaient masqués par la chlorophylle.

A lire :   Le citron un remède miracle pour faire grossir la poitrine d'une femme ?

2 – L’apparition des autres pigments

Les feuilles contiennent d’autres pigments que la chlorophylle, mais ils sont généralement moins abondants et moins visibles. Ces pigments sont :

  • Les caroténoïdes : ce sont des pigments jaunes ou oranges, qui donnent leur couleur aux carottes, aux citrouilles ou aux abricots. Ils sont présents toute l’année dans les feuilles, mais ils deviennent plus apparents lorsque la chlorophylle disparaît. Ils protègent les feuilles du stress oxydatif causé par la lumière.
  • Les anthocyanes : ce sont des pigments rouges ou violets, qui donnent leur couleur aux fraises, aux raisins ou aux myrtilles. Ils ne sont pas présents toute l’année dans les feuilles, mais ils sont synthétisés à l’automne, lorsque le sucre s’accumule dans les feuilles. Ils protègent les feuilles du froid et des rayons ultraviolets.
  • Les flavonoïdes : ce sont des pigments jaunes ou bruns, qui donnent leur couleur au thé, au vin ou au miel. Ils sont présents toute l’année dans les feuilles, mais ils deviennent plus apparents lorsque la chlorophylle disparaît. Ils protègent les feuilles des infections et des herbivores.

3 – La diversité et l’intensité des couleurs

Le changement de couleur des feuilles à l’automne dépend du type de plante, mais aussi des conditions environnementales. En effet, certains facteurs peuvent influencer la diversité et l’intensité des couleurs :

  • La température : un automne frais et sec favorise la synthèse des anthocyanes, ce qui donne des couleurs plus rouges. Au contraire, un automne chaud et humide favorise la dégradation des anthocyanes, ce qui donne des couleurs plus jaunes.
  • La lumière : une exposition suffisante à la lumière favorise la photosynthèse et le maintien de la chlorophylle, ce qui donne des couleurs plus vertes. Au contraire, une exposition réduite à la lumière favorise la disparition de la chlorophylle, ce qui donne des couleurs plus chaudes.
  • Le sol : un sol riche en nutriments favorise la croissance des plantes et la production de chlorophylle, ce qui donne des couleurs plus vertes. Au contraire, un sol pauvre en nutriments favorise la sénescence des feuilles et la synthèse des anthocyanes, ce qui donne des couleurs plus rouges.
A lire :   Comment chasser les mouches de votre maison avec ces 7 astuces naturelles ?

Conclusion

Le changement de couleur des feuilles à l’automne est un phénomène naturel qui résulte de l’adaptation des plantes aux variations saisonnières. Il s’explique par la disparition de la chlorophylle et l’apparition d’autres pigments, qui confèrent aux feuilles des nuances chaudes et variées. Le spectacle offert par les arbres à l’automne est donc le reflet de leur stratégie de survie face au froid et au manque de lumière.