Pourquoi il ne faut surtout pas manger les mures sauvages lors de balades ?

Les mûres sauvages sont des fruits délicieux et riches en vitamines, qui poussent à l’état naturel sur les ronces. Elles sont très appréciées des promeneurs, qui aiment les cueillir et les déguster au gré de leurs balades. Cependant, cette pratique n’est pas sans risque, car les mûres sauvages peuvent être contaminées par des agents pathogènes ou des substances toxiques. Voici pourquoi il faut être prudent avant de consommer ces fruits.

Les mûres sauvages peuvent être infectées par des parasites

Un des principaux dangers liés à la consommation de mûres sauvages est la présence de parasites dans les fruits. Ces parasites sont transmis par les déjections animales, notamment celles des renards, qui peuvent uriner ou déféquer sur les ronces. Parmi ces parasites, le plus redoutable est l’échinocoque, un ver plat qui peut provoquer une maladie grave appelée l’échinococcose. Il est possible d’en savoir plus sur le site universmaison.fr.

L’échinococcose se manifeste par la formation de kystes dans le foie, les poumons ou d’autres organes, qui peuvent entraîner des complications sévères, comme une insuffisance hépatique, une hypertension portale ou une rupture du kyste. Le problème est que cette maladie a un temps d’incubation très long, pouvant aller jusqu’à 15 ans. Ainsi, on peut être infecté sans le savoir et développer des symptômes tardivement.

Pour éviter ce risque, il est conseillé de ne cueillir que les mûres situées à plus de 50 cm du sol, car les renards ont tendance à marquer leur territoire en hauteur. Il faut également bien laver les fruits à l’eau claire avant de les consommer, ou mieux, les faire cuire à plus de 60°C, ce qui permet d’éliminer les œufs d’échinocoques.

A lire :   Comment choisir un barbecue ? Guide et conseils

Les mûres sauvages peuvent être polluées par des substances chimiques

Un autre danger lié à la consommation de mûres sauvages est la pollution environnementale. En effet, les mûres, comme tous les végétaux, absorbent les éléments présents dans l’air et dans le sol. Or, ces éléments peuvent être nocifs pour la santé humaine s’ils sont issus de sources polluantes.

Par exemple, les mûres poussant en bordure de route sont exposées aux gaz d’échappement des véhicules, qui contiennent des hydrocarbures, des oxydes d’azote ou du plomb. Ces substances peuvent avoir des effets néfastes sur le système respiratoire, le système nerveux ou le sang.

De même, les mûres poussant à proximité de zones agricoles ou industrielles sont susceptibles de contenir des résidus de pesticides ou de métaux lourds. Ces substances peuvent être toxiques pour le foie, les reins ou le cerveau.

Pour éviter ce risque, il est recommandé de ne cueillir que les mûres situées loin des sources de pollution, comme les routes, les usines ou les champs traités chimiquement. Il faut aussi bien laver les fruits à l’eau claire avant de les consommer, ou mieux, les faire cuire à plus de 60°C, ce qui permet de réduire la concentration des polluants.