Potager surélevé : la méthode qui fontionne pour cultiver vos légumes !

Vous rêvez de cultiver vos propres légumes, mais vous n’avez pas beaucoup d’espace ou un sol de mauvaise qualité ? Vous cherchez une solution pratique, esthétique et écologique pour jardiner ? Alors, pourquoi ne pas opter pour un potager surélevé ou carré ? Il s’agit d’un système de culture hors-sol, qui consiste à créer des bacs remplis de terreau, dans lesquels vous pouvez planter toutes sortes de végétaux. Dans cet article, nous allons vous présenter les avantages de ce type de potager, les critères à prendre en compte pour le choisir et le construire, et les astuces pour le remplir et le cultiver.

Qu’est qu’un potager surélevé ?

Un potager surélevé est un potager qui n’est pas au niveau du sol naturel, mais qui est placé dans des bacs plus ou moins hauts, plus ou moins grands, qui peuvent avoir différentes formes : carrés, rectangulaires, ronds, hexagonaux, etc. Ces bacs sont posés directement sur le sol ou sur des pieds, et sont remplis de substrat (terre, terreau, compost, etc.) dans lequel on plante les légumes.

Quels sont les avantages d’avoir un potager en hauteur ?

Le potager surélevé présente l’avantage de pouvoir s’adapter à tous les types de sols, même les plus difficiles : caillouteux, argileux, sableux, acide, calcaire, etc. En effet, en créant votre propre substrat dans les bacs, vous pouvez contrôler la qualité et la fertilité de la terre. Vous pouvez aussi choisir le pH et la granulométrie adaptée à vos cultures. Ainsi, vous n’êtes pas limité par les contraintes du sol naturel. Voici quelques-uns de ses atouts :

Il permet de jardiner plus confortablement : plus besoin de se baisser ou de se mettre à genoux pour semer, planter, désherber ou récolter. C’est donc idéal pour les personnes qui ont des problèmes de dos ou des difficultés à se mouvoir.

Il facilite le drainage : l’eau s’écoule plus facilement dans les bacs que dans le sol naturel. Cela évite l’excès d’humidité et le risque de pourriture des racines. Cela permet aussi d’économiser l’eau en évitant le ruissellement.

Il favorise la chaleur : la terre dans les bacs se réchauffe plus vite que celle au ras du sol. Cela permet de démarrer les cultures plus tôt au printemps et de les prolonger plus tard en automne. Cela favorise aussi la germination des graines et la croissance des plantes.

Il limite les mauvaises herbes : en utilisant un substrat propre et sans graines indésirables, vous réduisez considérablement le désherbage. De plus, la hauteur des bacs rend l’accès aux adventices plus difficile.

Il protège des nuisibles : en élevant vos cultures, vous les mettez à l’abri des limaces, escargots, rongeurs et autres animaux qui peuvent s’attaquer à vos légumes. Vous pouvez aussi installer des barrières anti-insectes ou anti-oiseaux autour des bacs.

Il embellit votre jardin : le potager surélevé peut être un élément décoratif à part entière. Vous pouvez jouer avec les formes, les couleurs, les matériaux et les plantes pour créer un ensemble harmonieux et original.

Quelle est la différence entre le Potager surélevé et un potager sur pieds ?

Il ne faut pas confondre le potager surélevé et le potager sur pieds. Ces deux types de potagers sont tous les deux hors-sol, mais ils ont des caractéristiques et des usages différents.

Le potager surélevé est un bac sans fond, posé directement sur le sol naturel. Il permet de profiter des bienfaits du sol, comme les vers de terre, les micro-organismes ou les nutriments. Il est adapté aux cultures qui ont besoin d’un enracinement profond, comme les tomates, les courges ou les carottes.

A lire :   Comment choisir un barbecue ? Guide et conseils

Le potager sur pieds est une jardinière avec un fond, installée sur des pieds. Il n’a pas de contact direct avec le sol, ce qui évite les maladies ou les parasites. Il est adapté aux cultures qui ont besoin d’un enracinement superficiel, comme les salades, les radis ou les herbes aromatiques.

Comment choisir son potage surélevé ?

La taille et la forme du carré potager

Il existe des modèles de différentes dimensions et de différentes formes (carrés, rectangulaires, ronds, hexagonaux, etc.). Vous devez choisir un carré potager adapté à l’espace dont vous disposez et au nombre de plantes que vous souhaitez cultiver. En général, un carré potager mesure entre 80 cm et 1,20 m de côté et entre 20 cm et 40 cm de hauteur.

Profondeur du potager surélevé

La profondeur du potager surélevé dépend du type de légumes que vous souhaitez cultiver. En général, il faut compter entre 20 et 40 cm de hauteur pour la plupart des cultures. Voici quelques exemples de profondeurs adaptées à différents légumes :

• 20 cm : salades, radis, épinards, fraises, herbes aromatiques

• 30 cm : carottes, betteraves, navets, choux, poireaux

• 40 cm : tomates, courgettes, concombres, aubergines, pommes de terre

Vous pouvez aussi adapter la profondeur du potager surélevé en fonction de la qualité du sol naturel. Si celui-ci est fertile et meuble, vous pouvez vous contenter d’une faible hauteur. Si au contraire il est pauvre et compact, vous pouvez augmenter la hauteur pour créer un substrat plus riche.

Quels matériaux choisir pour un bac potager surélevé ?

Pour construire votre bac potager surélevé, vous pouvez choisir parmi différents matériaux : bois, métal, pierre, brique, etc. Chaque matériau a ses avantages et ses inconvénients. Voici quelques critères à prendre en compte pour faire votre choix :

La durabilité : le matériau doit être résistant aux intempéries et aux agressions extérieures (insectes, champignons, etc.). Le bois doit être traité ou imputrescible (comme le cèdre ou le mélèze). Le métal doit être galvanisé ou inoxydable (comme l’acier ou l’aluminium).

La facilité d’installation : le matériau doit être facile à manipuler et à assembler. Le bois et le métal sont légers et modulables. La pierre et la brique sont lourdes et nécessitent du mortier.

L’esthétique : le matériau doit s’harmoniser avec le style de votre jardin et de votre maison. Le bois et la pierre sont des matériaux naturels et chaleureux. Le métal et la brique sont des matériaux modernes et industriels.

Le coût : le matériau doit correspondre à votre budget. Le bois et le métal sont des matériaux relativement bon marché. La pierre et la brique sont des matériaux plus coûteux.

Où installer un potager surélevé ?

Pour installer votre potager surélevé, vous devez choisir un emplacement adapté à vos cultures et à votre espace. Voici quelques conseils pour bien choisir votre lieu de plantation :

Choisissez un endroit ensoleillé : la plupart des légumes ont besoin de 6 à 8 heures de soleil par jour pour bien se développer. Évitez les zones ombragées ou exposées au vent.

Choisissez un endroit plat : le potager surélevé doit être posé sur une surface plane et stable, pour éviter qu’il ne s’affaisse ou ne se renverse. Si votre terrain est en pente, vous pouvez créer des terrasses ou des marches pour installer vos bacs.

A lire :   Pourquoi il ne faut surtout pas manger les mures sauvages lors de balades ?

Choisissez un endroit accessible : le potager surélevé doit être facile à atteindre pour l’arrosage, l’entretien et la récolte. Prévoyez un espace suffisant entre les bacs pour pouvoir circuler aisément.

Choisissez un endroit proche d’un point d’eau : le potager surélevé nécessite un arrosage régulier, surtout en période de sécheresse. Il est donc préférable de le placer près d’un robinet ou d’une cuve de récupération d’eau de pluie.

Vous pouvez installer votre potager surélevé à n’importe quel moment de l’année, mais le printemps est la saison idéale pour le préparer et le remplir. Vous pourrez ainsi profiter des premières récoltes dès l’été.

Le substrat du carré potager

Le substrat du carré potager, il s’agit du mélange de terreau, de compost et de sable que vous allez mettre dans le bac pour y planter vos végétaux. Vous devez choisir un substrat fertile, drainant et adapté au pH et à la granulométrie des plantes que vous souhaitez cultiver. Vous pouvez acheter du substrat tout prêt ou le fabriquer vous-même avec du compost maison.

Quelles sont les étapes pour construire un potager surélevé ?

Pour construire votre carré potager surélevé, vous pouvez suivre ces étapes :

Choisissez les dimensions de votre bac : la longueur, la largeur et la hauteur. Veillez à ce que le bac ne soit pas trop grand pour pouvoir accéder facilement à toutes les plantes. Une dimension courante est de 120 x 120 x 40 cm.

Choisissez le matériau de votre bac : bois, métal, pierre, brique, etc. Achetez les planches, les tôles, les pierres ou les briques nécessaires pour réaliser le cadre du bac.

Assemblez le cadre du bac : fixez les éléments entre eux avec des vis, des clous, du mortier ou des équerres. Vous pouvez aussi renforcer le cadre avec des tasseaux ou des poteaux.

Posez le bac sur l’emplacement choisi : vérifiez que le sol est plat et stable. Vous pouvez aussi délimiter le contour du bac avec des piquets ou des cordeaux.

Préparez le fond du bac : si votre bac n’a pas de fond, vous pouvez poser un feutre géotextile ou un grillage au fond du bac pour éviter que la terre ne s’échappe ou que les animaux ne creusent. Si votre bac a un fond, vous pouvez percer quelques trous pour favoriser le drainage.

Remplissez le bac avec du substrat : vous pouvez utiliser un mélange de terreau, de compost et de sable pour créer un substrat fertile et drainant. Vous pouvez aussi ajouter des engrais organiques ou minéraux pour enrichir la terre.

Quelle terre utiliser pour son potager surélevé ?

La qualité de la terre est essentielle pour la réussite de votre potager surélevé. Il faut choisir un substrat adapté aux besoins de vos cultures et à la profondeur de votre bac. Voici quelques conseils pour bien choisir votre terre :

Évitez d’utiliser la terre du jardin : elle peut être trop pauvre, trop compacte, trop acide ou trop calcaire. Elle peut aussi contenir des graines de mauvaises herbes, des maladies ou des parasites.

Privilégiez un terreau de qualité : il s’agit d’un mélange de matières organiques (tourbe, compost, fumier, etc.) qui apporte de la fertilité et de la légèreté à la terre. Vous pouvez acheter du terreau dans les jardineries ou le fabriquer vous-même avec du compost maison.

A lire :   Comment bien choisir son tablier de jardinage ?

Adaptez le pH et la granulométrie à vos cultures : le pH est le degré d’acidité ou d’alcalinité de la terre. La granulométrie est la taille des particules qui composent la terre. Ces deux paramètres influencent la disponibilité des nutriments et l’aération de la terre. Vous pouvez mesurer le pH et la granulométrie avec des kits vendus dans les jardineries. Vous pouvez aussi modifier ces paramètres en ajoutant du sable, du calcaire, du vinaigre ou du bicarbonate selon vos besoins.

Quels légumes planter ?

Le potager surélevé permet de cultiver une grande variété de légumes, à condition qu’ils ne soient pas trop volumineux ou trop gourmands en eau. Voici quelques exemples de légumes qui se plaisent dans un potager surélevé :

Les salades : elles sont faciles à cultiver et à récolter. Elles apprécient un sol frais et humide. Vous pouvez les semer ou les planter tout au long de l’année, en les protégeant du froid ou du soleil selon la saison.

Les radis : ils sont rapides à pousser et à récolter. Ils apprécient un sol léger et drainant. Vous pouvez les semer de mars à octobre, en les échelonnant toutes les trois semaines pour avoir une production continue.

Les carottes : elles sont savoureuses et croquantes. Elles apprécient un sol meuble et profond. Vous pouvez les semer de mars à juillet, en les éclaircissant régulièrement pour favoriser leur développement.

Les tomates : elles sont juteuses et parfumées. Elles apprécient un sol riche et chaud. Vous pouvez les planter de mai à juin, en les tuteurant et en les arrosant régulièrement.

Les courgettes : elles sont généreuses et polyvalentes. Elles apprécient un sol fertile et humide. Vous pouvez les planter de mai à juin, en leur laissant suffisamment d’espace pour se développer.

Comment réussir son potage surélevé ?

Pour réussir votre potager surélevé, il est important de respecter deux principes : la rotation des cultures et l’association de légumes.

La rotation des cultures consiste à changer de famille de légumes à chaque saison ou à chaque année, pour éviter d’épuiser le sol ou de favoriser les maladies. Par exemple, vous pouvez alterner les légumes feuilles (salades, épinards, etc.), les légumes racines (carottes, radis, etc.), les légumes fruits (tomates, courgettes, etc.) et les légumes fleurs (choux, brocolis, etc.).

L’association de légumes consiste à planter ensemble des légumes qui s’entraident ou se complètent, pour optimiser l’espace, la production ou la santé des plantes. Par exemple, vous pouvez associer les tomates et le basilic, qui se protègent des insectes et se renforcent mutuellement le goût ; les carottes et les oignons, qui se protègent des mouches ; les salades et les radis, qui occupent des niveaux différents du sol.

Vous connaissez désormais tous les avantages et les conseils pour créer et cultiver votre potager surélevé ou carré. Vous savez comment choisir l’emplacement, la profondeur, le matériau et la terre de votre bac. Vous savez aussi quels légumes planter et comment les associer. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer dans cette activité ludique et gratifiante, qui vous permettra de récolter vos propres légumes frais et savoureux.