Faut-il tailler les rosiers en septembre ?

Les rosiers sont des plantes ornementales très appréciées pour leurs fleurs colorées et parfumées. Pour les garder en bonne santé et favoriser leur floraison, il est important de les tailler régulièrement. Mais faut-il tailler les rosiers en septembre ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette pratique ? Comment procéder selon l’espèce de rosier ? Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce qu’il faut savoir sur la taille des rosiers en septembre.

Pourquoi tailler les rosiers en automne ?

La taille des rosiers en automne présente plusieurs intérêts. Tout d’abord, elle permet de nettoyer le rosier des fleurs fanées, des feuilles malades ou abîmées, et des branches mortes ou faibles. Cela permet d’éviter le développement de maladies et de parasites, et de favoriser la circulation de l’air et de la lumière au sein du rosier. Ensuite, elle permet de réduire le volume du rosier et de lui donner une forme harmonieuse. Cela permet d’éviter que le rosier ne soit trop envahissant ou déséquilibré, et de le préparer à affronter le vent et la neige de l’hiver. Enfin, elle permet de stimuler la floraison du rosier pour l’année suivante. En effet, en supprimant les fleurs fanées, on évite que le rosier ne consacre son énergie à produire des fruits (les cynorrhodons), et on favorise la formation de nouveaux bourgeons.

A lire :   Comment utiliser le savon noir pour lutter efficacement contre les pucerons ?

Comment tailler les rosiers en septembre ?

La taille des rosiers en septembre doit être légère et modérée. Il ne s’agit pas de rabattre le rosier comme on le fait au printemps, mais simplement de le nettoyer et de le réduire d’un tiers environ. Voici les étapes à suivre pour tailler les rosiers en septembre :

• Choisissez une journée sèche et ensoleillée, idéalement entre la mi-septembre et la fin octobre.

• Munissez-vous d’un sécateur bien affûté et désinfecté, ainsi que d’une paire de gants pour vous protéger des épines.

• Commencez par supprimer les fleurs fanées, en coupant au-dessus du premier œil (bourgeon) situé sous la fleur.

• Enlevez ensuite les feuilles jaunies, tachées ou trouées, ainsi que celles qui se trouvent à la base du rosier.

• Coupez ensuite les branches mortes, cassées ou malades, en biseau, à environ 5 mm au-dessus d’un œil sain orienté vers l’extérieur du rosier.

• Réduisez ensuite les branches trop longues ou trop fines, en respectant la forme naturelle du rosier.

• Terminez par un nettoyage du sol autour du rosier, en ramassant les débris végétaux et en binant légèrement la terre.

Comment tailler des rosiers selon l’espèce ?

Il existe de nombreuses espèces de rosiers, qui ont des besoins différents en matière de taille. Voici quelques conseils pour tailler les rosiers selon leur espèce :

1 – Rosier buissonnant remontant

Le rosier buissonnant remontant est un rosier qui fleurit plusieurs fois dans l’année, du printemps à l’automne. Il a besoin d’une taille légère en septembre, qui consiste à supprimer les fleurs fanées et à réduire les branches d’un tiers environ. Cela permet de favoriser une nouvelle floraison au début de l’automne.

A lire :   Jardiner avec la lune : Découvrez le calendrier lunaire août 2023

2 – Rosier grimpant

Le rosier grimpant est un rosier qui s’accroche à un support (treillis, pergola, arche…) et qui produit de longues tiges florifères. En septembre on peut supprimer les fleurs fanées et réduire les tiges de 20 à 30 cm environ. Cela permet de maintenir le rosier à la dimension souhaitée et de favoriser la formation de nouveaux rameaux.

3 – Rosier liane

Le rosier liane est un rosier qui produit de très longues tiges souples et arquées, pouvant atteindre plusieurs mètres de longueur. Cette espèce de rosier à besoin d’une taille légère en septembre, qui consiste à supprimer les fleurs fanées et à réduire les tiges de 50 cm environ. Cela permet de contrôler le développement du rosier et de le rendre plus dense.

4 – Rosier tige et rosier pleureur

Le rosier tige est un rosier qui a été greffé sur un tronc, formant ainsi une sorte de petit arbre. Le rosier pleureur est un rosier tige dont les branches retombent vers le sol. Ces rosiers ont besoin d’une taille légère en septembre qui consiste à réduire les branches de 20 à 30 cm environ et de retirer les fleurs fanées. Cela permet de conserver la forme du rosier et de stimuler la floraison.

La taille des rosiers entre mi-septembre et début octobre est une pratique bénéfique pour la santé et la beauté des rosiers. Elle permet de nettoyer le rosier, de lui donner une forme harmonieuse, et de favoriser sa floraison. Il faut toutefois veiller à ne pas tailler trop sévèrement le rosier, mais simplement le réduire d’un tiers environ. Il faut également adapter la taille selon l’espèce du rosier, en respectant ses caractéristiques et ses besoins. Ainsi, vous pourrez profiter de vos rosiers longtemps.

A lire :   Comment choisir un barbecue ? Guide et conseils

Voici une vidéo intéressante à regarder car pas mal d’infos supplémentaires à notre article :